Page principale de LatLon-Potsdam Page principale de LatLon-Europe Qui sommes-nous? Contactez-nous le site en allemand le site en anglais le site en espagnol
 
 
LatLon-Berlin
LatLon-Potsdam
LatLon-Hambourg
LatLon-Dresde
LatLon-Leipzig
LatLon-Cologne
LatLon-Rothenburg
LatLon-Munich
LatLon-Genève
LatLon-Lausanne
LatLon-Neuchatel
 
 
Guide des monuments de la ville de Potsdam

Pour vous aider à faire votre choix quant aux monuments de Potsdam à visiter à tout prix, nous vous présentons une sélection des plus connus d'entre eux avec leur histoire et des informations pratiques. Il vous est possible d’imprimer cette page sous forme de guide-papier au format PDF ou mieux, prenez contact avec le guide-conférencier local pour une visite guidée individuelle et personnalisée.

Le Château de Sanssouci - Le Château de Cecilienhof - Le Château de Babelsberg
Le centre ville / Porte de Brandebourg - Le Quartier hollandais
L'Église Saint Pierre et Paul - Le Belvédère du Mont de la Pentecôte - Alexandrowska
L'Église Saint Nicolas et l'Ancien Hôtel-de-Ville - Le Pont de Glienicke

 
     
 
Le Château de Sanssouci

Le Château de Sanssouci, la principale résidence du plus célèbre roi de Prusse, Frédéric II, dit le Grand, n'est qu'un des trente châteaux et Palais inscrits au Patrimoine Mondiale de l'UNESCO et gérés par la Fondation des Châteaux et Jardins prussiens de Berlin-Brandebourg (SPSG). Edifié dès le couronnement de Frédéric II en 1740 par son architecte préféré Georg Wenzeslaus von Knobelsdorff (voir l'Opéra de Berlin), il est un témoin de la mode Maison de Plaisance du Rococo frédéricien. Frédéric y vécu la plupart du temps et c'est dans une 12 pièces du château qu'il mourut le 17 août 1786.

Le Parc de Sanssouci est un ensemble de 290 ha aménagé en partie sous Frédéric le Grand et d'autre part, au milieu du 19ème siècle par l'architecte paysagiste Peter Joseph Lenné. Les châteaux du parc que vous pouvez également visiter sont : Les Nouvelles Chambres (Neue Kammern), le Pavillon Chinois (Chinesisches Teehaus - en photo en bas de page), le Nouveau Palais avec la Galerie de Pesne (200 chambres), la Galerie de Tableaux du Roi (Van Dyck, Caravage, Rubens), le Château de Charlottenhof (de Karl Friedrich Schinkel), les Bains Romains, le Château de l'Orangerie et l'Église de la Paix.

Visiter le château de Sanssouci:
Vous trouvez tous les horaires et les tarifs pour visiter le château de Sanssouci (libre avec audio-guide ou en visite guidée) sur le site web de la Fondation (SPSG) ou sur le dépliant disponible dans votre langue.

 
     
 
Le Château de Cecilienhof

Le Nouveau Jardin a été aménagé à partir de 1787 au bord du Lac Sacré (Heiliger See) dans le style des parcs paysagers anglais. Son 1er château, le Palais de Marbre fut commandé par le neveu de Frédéric le Grand, à savoir Frédéric-Guillaume II. Un siècle plus tard, en pleine guerre, l'Empereur Guillaume II fit bâtir le château de 176 pièces, connu sous le nom de Cecilienhof. Il devait servir de résidence au Prince héritier Guillaume et à son épouse Cécile. Ce fut la dernière construction des Hohenzollern avant l'abdication de l'Empereur le 9 Novembre 1918.

Si ce splendide château rappelant les manoirs anglais Tudor est si connu, c'est particulièrement en raison de la Conférence de Potsdam qui s'y est tenue entre le 17 juillet et le 2 août 1945. Elle a été organisée par les trois grands (The Big Three) de la Coalition Antihitlérienne (les États-Unis représentés par Harry Truman, l'URSS par Joseph Staline, et la Grande-Bretagne par Winston Churchill puis Clement Attlee). Après 13 sessions, la déclaration de Potsdam est signée le 26 juillet 1945.

Vous pouvez visiter le château et/ou les pièces historiques de la Conférence de Potsdam (voir les liens ci-dessus).
Une partie du château est utilisé par un hôtel 4 étoiles de luxe.

 
     
 
Le Château de Babelsberg
Nouvelles photos
sous peu

Bâti à partir de 1834 par Karl Friedrich Schinkel pour le Prince cadet Guillaume (futur Guillaume Ier) et son épouse Augusta de Saxe-Weimar, le Château néo-gothique de Babelsberg et ses dépendances ressemble à s'y méprendre à un château écossais. En raison de travaux importants de restauration, le château n'est ouvert au public que par intervalle, mais il vaut tout de même la peine de s'y rendre pour y apprécier son splendide jardin et sa vue sur le Pont de Glienicke ainsi que sur la rivière de la Havel.
En rénovation (2016)

 
     
 
Le centre ville / Porte de Brandebourg

Le centre historique de Potsdam, inscrit au Patrimoine Mondiale de l'UNESCO, est composé de plusieurs quartiers bien délimités avec en son cœur la rue de Brandenburg, une zone piétonne très agréable et entièrement restaurée depuis 1989. A l’extrémité de cette rue, vous pourrez admirer la Porte de Brandebourg qui est avec deux autres Portes, la Jägertor (Porte des Chasseurs) et la Nauener Tor, une relique de l’ancien Mur d’Octroi. La Porte de Nauen (photo) est la 1ère réalisation néo-gothique de l’Europe continentale, elle a été esquissée par Frédéric II et réalisée en 1754 par Büring. A 5 minutes de là, sont le Quartier Hollandais et la Colonie Russe (par Friedrich-Ebert Str.).

 
     
 
Le Quartier hollandais

Nouvelles photos
sous peu

Avec 134 maisons, le Quartier hollandais de Potsdam est le plus grand ensemble de ce style à l'extérieur des Pays-Bas. Sur la volonté du Roi-Sergent qui a lui-même participé à la construction de ce quartier (il avait risqué sa vie), l'objectif était pour lui de créer des conditions idéales afin que les ouvriers hollandais et les membres des autres communautés étrangères (Huguenots, Suisses, Liégeois et Italiens) s'y installent, créant ainsi un mélange multiculti et surtout à même d'augmenter sa population et donc, le nombre de soldats pour son armée si précieuse. Le grand charme de ce quartier provient des ses nombreuses terrasses, musées et petites boutiques d'Art et d'antiquités.

 
     
 
L'Église Saint Pierre et Paul

En plein centre de Potsdam, dans une Prusse protestante, cette église catholique a de quoi surprendre. Normalement, seules les églises protestantes avaient droit à leur propre place, particulièrement à l'époque du Roi-Sergent qui était un fervent protestant et qui n'aurait jamais accepté l'édification d'une église catholique... et pourtant! L'origine de la communauté catholique à cet emplacement résulte du fait que le roi tenait absolument à accueillir des habitants de Liège, une ville connue pour sa fabrication d'armes (FN). Les liégeois acceptèrent de s'y installer à condition d'avoir un lieu de prière. L'actuelle église date de 1867 et possède trois œuvres d'Antoine Pesne.

 
     
 
Le Belvédère du Mont de la Pentecôte

Le Belvédère a été réalisé entre 1849 et 1863 par Ludwig Ferdinand Hesse sur le modèle de la villa romaine des Medici. De ses deux tours de 25 mètres, vous pourrez admirer une superbe vue sur Potsdam et ses environs, d'ailleurs, le Belvédère est sur la plus haute colline de Potsdam, le Mont de la Pentecôte ( Pfingstberg ) qui avait auparavant déjà été aménagé par le paysagiste Peter Joseph Lenné (1830). Le Belvédère comprend également un bassin pour alimenter les fontaines du Nouveau Jardin.

La référence de l'Architecture allemande, Karl Friedrich Schinkel, édifia en 1800 sa première réalisation, le temple de Pomone, un petit pavillon d'été, situé sur cette colline utilisée à l'époque comme vignoble.

En descendant de la colline en direction de la Colonie russe, vous passerez devant la splendide chapelle orthodoxe Newski qui fut réalisée en 1826 par Schinkel sur les plans donnés par l'architecte de St. Petersburg, Vassili Petrovitch Stassov. L'intérieur comprend de nombreuses icones offertes par la Tsarine Alexandra Fedorovna, fille ainée du roi de Prusse Frédéric-Guillaume III et épouse du Tsar de Russie, Nicolas I. ...

 
     
 
Alexandrowka

L'histoire de la Colonie russe débute en 1812 alors que les troupes du roi Frédéric-Guillaume III firent 500 prisonniers russes. Comme le roi de Prusse put bénéficier de l'aide du Tsar Alexandre I. lors de sa fuite à l'arrivée des troupes napoléoniennes, il voulu offrir les meilleurs conditions de vie à ces soldats. Mélancoliques de la lointaine Russie, les soldats formèrent un cœur d'hommes de 62 chanteurs qui fut tant apprécié par le roi de Prusse que celui-ci fit construire une colonie de 14 ensemble de Isbas (maison russe) destinée à ses choristes. Les maisons pouvaient uniquement être léguées de père en fils. Ce quartier est exceptionnel en Europe!

 
     
 
L'Église Saint Nicolas et l'Ancien Hôtel-de-Ville

Dès votre arrivée à la gare centrale de Potsdam, la 1ère perspective qui s'offre à vous part de l'Île de l'amitié (aménagée durant les années 30 par le jardinier-poète Karl Foerster et pour la BUGA de 2001 ) et couvre le quartier le plus ancien de Potsdam: La nouvelle Église St. Nicolas érigée par K.F. Schinkel et terminée en 1837, l'ancien Hôtel-de-Ville avec l'Atlas et les « Puppen / statues» sur le toit et finalement l'Obélisque qui portait les médaillons des 4 grands rois du Baroque mais remplacés en 1976 par les 4 principaux architectes de Potsdam (Schinkel, Gontard, Knobelsdorff et Persius).

C'est aussi sur cette place que se trouvait le Château de Potsdam qui fut détruit par la RDA en 1959. Le grand chantier et les fouilles archéologique (en photo) sont les travaux préparatoires pour la reconstruction du Château qui sera utilisé comme siège du Parlement (Landtag) du Land de Brandebourg dès 2013. 2016: C'est fait! Le château est à nouveau debout!

Vous pouvez également visitez l'ancienne Orangerie qui est occupée par le musée du Film (voir la page "musée").
Vous trouvez le centre culturel de Potsdam dans l'Ancien Hôtel-de-ville (ici en photo - © H. Kreft /Potsdam Forum).

 
     
 
Le Pont de Glienicke

Nouvelles photos
sous peu

Le Pont de Glienicke marque la frontière entre Potsdam et Berlin, c'est à dire que du 13 août 1961 au 9 novembre 1989, ce pont était un point frontière (Mur de Berlin) entre la RFA (Berlin Ouest) et la RDA. Si vous ne connaissez pas ce pont sous ce nom, alors celui de "Pont des espions" vous rappellera certainement des films sur le thème de la Guerre froide. En février 1962, l'Américain Gary Powers, pilote d'un avion-espion U2 est échangé contre l'espion communiste Rudolph Abel, puis le 11 juin 1985 c'est 23 prisonniers politiques d'Allemagne de l'Est qui sont échangés contre quatre espions du KGB. Finalement, en 1986, 4 agents soviétiques sont troqués contre le dissident Natan Sharansky et quatre agents occidentaux.

 
 


Vous avez des remarques sur ces présentations ou vous souhaitez qu'un nouveau monument soit présenté, alors écrivez-nous, éventuellement avec votre propre texte
que nous mettrons volontiers en ligne.

 
 
Suite: Les musées de Potsdam

LatLon-Europe vous présente pour chaque ville un éventail des musées les plus remarquables, que se soit pour une métropole muséographique ou une petite ville; laissez-vous surprendre par la qualité de musées fort variés et passionnants.

Par exemple: Centre de loisirs sur le Cinéma de Babelsberg

Cliquez ici pour aller à la page "Musées"  - Page suivante >>>

 
 

Réponse au rébus : Venez souper à Sanssouci. J'ai grand appétit!

 
 

Cliquez ici pour ouvrir le document PDF avec le contenu de cette page
Vous nécessitez le lecteur Adobe® Acrobat Reader pour lire et imprimer nos documentss aux extensions ".pdf".      

             Téléchargez gratuitement Adobe® Acrobat Reader sur ce lien >>>

 
     



Unser Angebot für Werbepartner





LatLon-Berlin

LatLon-Hambourg

LatLon-Cologne

LatLon-Dresde

LatLon-Leipzig

LatLon-Munich

LatLon-Rothenburg ob der Tauber

LatLon-Genève

LatLon-Lausanne

LatLon-Neuchatel






© LatLon-Europe - Potsdam - Le 22 juin 2017      Qui sommes-nous ? | Votre établissement ici | Contact | Impressum