Page principale de LatLon-Lausanne Page principale de LatLon-Europe Qui sommes-nous? Contactez-nous Latlon en Allemand Latlon en anglais Latlon en espagnol
 
 
LatLon-Berlin
LatLon-Potsdam
LatLon-Hambourg
LatLon-Dresde
LatLon-Leipzig
LatLon-Cologne
LatLon-Rothenburg
LatLon-Munich
LatLon-Genève
LatLon-Lausanne
LatLon-Neuchatel
 
 
Guide des monuments et de l'histoire de la ville de Lausanne

Pour vous aider à faire votre choix quant aux monuments de Lausanne à visiter absolument, nous vous présentons une sélection des plus connus d'entre eux avec leur histoire et des informations pratiques. Il vous est possible d’imprimer cette page sous forme de guide-papier au format PDF ou mieux, prenez contact avec le guide-conférencier local pour une visite guidée individuelle et personnalisée.

Cathédrale de Lausanne - Hôtel de ville de Lausanne - Château Saint-Maire
Église de Saint François - Palais de Rumine - Ancien Évêché
Les Escaliers du Marché - Église de Saint Laurent

L'histoire de la ville de Lausanne

 
     
 
La Cathédrale de Lausanne - Notre Dame

Dominant la ville de Lausanne sur la Colline de la Cité, la Cathédrale est reconnue comme un des plus remarquables édifices gothiques de Suisse, tout particulièrement en raison de l’existence d’un ensemble statuaire polychrome de première importance, le « Portail peint » qui était sur le flanc sud, le premier portique de la cathédrale. Egalement sur la partie sud du transept, vous pourrez admirez la Rose et ses 105 médaillons. De la première étape de la construction, la partie orientale, le chevet comprend des éléments romans. Sachez que le nouvel orgue de 40 tonnes inauguré en 2003 avec ses 7000 tuyaux a une acoustique exceptionnelle permettant de jouer différents style musicaux du Baroque allemand au classique en passant par le symphonique français. Des concerts sont régulièrement organisés.

Informations pratiques

Ouverture:    
Du lundi au vendredi de 7 à 19 heures
Samedi et dimanche de 8 à 19 heures
D'octobre à mars, la cathédrale ferme à 17 heures 30
Visites guidées sur notre page spéciale (Cliquez ici)
 
Lien ci-dessous: Les concerts de la Cathédrale

 
     
 
L'Hôtel de ville de Lausanne

L’Hôtel de ville édifié entre 1673 et 1675 par Abraham de Crousaz était entouré par deux rivières, le Flon et la Louve. La place où elle se situe, la Palud, a une étymologie similaire au paludisme rappelant que cette région de Lausanne était marécageuse. L’Hôtel de ville comme centre de la vie lausannoise réunissait trois fonctions, administrative et politique, économique avec une halle marchande au rez-de-chaussée et de défense avec le beffroi et le clocher qui avertissait des dangers. Lors de votre visite de Lausanne, vous pourrez admirez ce qui est reconnu comme le plus beau bâtiment vaudois du XVIIe siècle.

 
 


 
 
Le Château Saint-Maire

Ce château qui est le siège du gouvernement vaudois depuis 1803, était dans un premier temps la nouvelle résidence de l’évêché de Lausanne avant d’être utilisé par les bernois depuis 1536. Les évêques de Lausanne firent construire le château entre 1400 et 1431 à l’extrémité de la colline de la cité la plus éloignée de la ville basse, c'est-à-dire le plus loin du peuple et de l’agitation urbaine. Le style de cette bâtisse massive typique des châteaux urbains est dominé par ses briques, ses créneaux et merlons échancrés, une construction à l’influence italienne et non sans raison, l’évêque Guillaume de Challant originaire du Val d’Aoste ayant certainement fait appel à des maitres italiens pour la construction de ce château qui évoque la forteresse de Vérone.

 
     
 
L’Église de Saint François

Avec la Cathédrale, l’Église de Saint François est la seule église gothique ayant survécue jusqu’à nos jours. Edifiée vers 1270, l’église faisait partie du couvent des Franciscains construit dans la nouvelle limite Sud de l’enceinte médiévale déplacée à cette occasion jusque dans l’axe du chœur de l’église donnant au chœur ses quatre pans particuliers et un angle au lieu d’une face. Après l’incendie de la ville en 1368, la nef fut restaurée et un nouveau clocher fut construit. Les vitraux modernes sont des artistes Cingria, Heaton et Biéler. En 1536 avec la Réformation, l’église fut rattachée à la Paroisse protestante. Avec le fort développement urbanistique de la ville vers les années 1900, les autres bâtiments du couvent furent détruits pour créer une des places les plus animées de Lausanne.

 
     
 
Le Palais de Rumine

En 1871, Gabriel de Rumine, aristocrate d’origine russe et Lausannois de par sa mère, lègue à la Ville de Lausanne la somme de 1'500'000 francs pour la construction d’un édifice d’utilité publique. Le style de la renaissance florentine de cette édifice inauguré en 1906, allusion au berceau de l’humanisme universaliste, arboré par le palais découle de ses ambitions encyclopédiques: service général de l’Académie, aula, sociétés savantes, faculté technique, bibliothèque et pas moins de cinq musées sont hébergés sur le site. Le Palais de Rumine accueille aujourd’hui encore les musées cantonaux des beaux-arts, de géologie, de zoologie, d’archéologie et d’histoire, le Musée monétaire cantonal ainsi que la Bibliothèque cantonale et universitaire. Source: Lausanne Tourisme

 
     
 
L’Ancien évêché

Avant l’édification du Château de Saint-Maire, ce palais érigé à partir du XIe siècle était la résidence des évêques de Lausanne. Il surplombait la ville basse depuis l’esplanade de la Cathédrale au bord de la Colline de la Cité. Ce bâtiment qui héberge aujourd’hui le musée historique de Lausanne fut construit et modifié sur plusieurs siècles ; la partie la plus ancienne est le flanc sud-ouest, la tour Jacquemard qui participait à la défense de la Cité date de la fin du XIVe siècle et la bâtisse en briques avec son crénelage similaire au château de Saint-Maire est de la même époque que ce dernier, à savoir du début du XVe siècle. L’ancien évêché vécu plusieurs reconstructions et rénovations à partir du XVIIIe siècle.

 
     
 
Les Escaliers du Marché

Depuis la Colline de la Cité et la Cathédrale, vous pourrez emprunter les escaliers du Marché pour vous rendre sur la Place de la Palud. Cette partie de Lausanne est une des plus pittoresques de la ville. Depuis le bas des escaliers, vous apprécierez tout particulièrement l’ensemble formé des escaliers en bois, des vieilles bâtisses et de la prolongation de la perspective avec la tour de la Cathédrale. L’existence des escaliers du marché est attestée depuis le XIIIe siècle et la version actuelle couverte remonte aux années 1717 et certaines parties (vers le n°17) même au XVIe siècle. Jusqu’au XIVe siècle, l’ancien marché se situait en contrebas de la rue Pierre-Viret.

 
     
 
L'Église de Saint Laurent

La ville de Lausanne du moyen-âge était formée de cinq quartiers ou « bannières » différents, répartis sur trois collines, à savoir, Cité, Palud, Bourg, Pont et finalement le nom du Saint diacre Laurent qui donna le nom à cette église située aujourd’hui au centre de la zone piétonne. Construite à partir de 1716, l’église paroissiale fut construite à l’emplacement d’une ancienne église catholique abandonnée et en partie détruite après la Réforme de 1536. Des nombreuses églises médiévales, seules la Cathédrale et Saint-François furent conservées après la Réforme, puis vint s’ajouter l’Église Saint Laurent. Quant à la façade et le clocher, ils furent édifiés en 1762. En 1798, l’église fut le centre du mouvement révolutionnaire.

 
   
 
Histoire de la ville de Lausanne

Le résumé de l'histoire de Lausanne est basé sur différentes sources dont de plusieurs articles de l'encyclopédie Wikipédia et du site de Lausanne Tourisme. Si vous deviez y trouver une erreur ou si vous souhaitez compléter ce texte, envoyez-nous simplement un émail.         Bonne lecture!


Nous débutons avec les grands chapitre de l’histoire de la région de Vaud et terminerons ensuite par le développement historique et urbanistique de la ville de Lausanne.

C'est de la fin de la dernière glaciation il y a environ 15 000 ans que les premières empreintes de l’activité humaine sont attestées par des haltes de chasseurs. Une population s’installa vers 5500 av. J.C. au bord du Lac Léman, on parle alors de la civilisation lacustre qui métrisa le Bronze (2000 av. J.C. – Âge de "la Thène", proche de Neuchâtel), puis le Fer (800 av. J.C.). Vers 45 av. J.C. toute la région est soumise à Rome qui lui donne le nom d’Helvétie romaine avec Avenches comme capitale. Jusqu’en 350 ap. J.C. l’Helvétie prospère et jouit de la paix romaine avant que les invasions germaniques ne viennent la troubler. Entre 443 et 534, la région appartient au Royaume Burgonde, puis sera rattaché aux souverains francs, mérovingiens et carolingiens. Quant à Avenches, la ville perdu son statut d’évêché dans la deuxième moitié du VIe siècle à l’avantage de Lausanne. De 1207 au milieu du XVe siècle la région de Vaud est sous le contrôle de la Maison de Savoie avant d’être conquise par Berne et d’être rattachée à la Ligue Suisse (1536 - également l’année de la Réforme). L’indépendance du Canton de Vaud débute avec la fin l’ancienne Confédération Suisse (1798) et l’occupation napoléonienne. L’intégration officielle du Canton de Vaud dans la confédération Suisse date de 1803.





Quant à l’histoire du développement de Lausanne, dans un premier temps (entre 800 av. J.C. et 250 ap. J.C.) c’est au bord du lac à Vidy que la civilisation lacustre puis romaine se développa avant d’être abandonné pour la Colline de la Cité qui deviendra le centre de la ville médiévale de Lousanna. La ville profita de son emplacement le long de la route de pèlerinage menant à Rome et des voies marchandes (En 990, l’inscription LIV Losana indique le numéro de l’étape de la Via Francigena). La ville se développa particulièrement au XIIIe siècle quand, avec le soutien de la Maison de Savoie, la suprématie de l’évêché pu être amoindrie à l’avantage d’une plus grande indépendance de la Bourgeoisie. Durant ce siècle, de nombreux travaux furent entrepris (Cathédrale, Eglise Saint François, mur d’enceinte et ses 50 tours). En 1481, la Cité et la Ville basse s’unifia pour former une seule ville. Puis, l’année 1536 est dominée par deux évènements: La prise du pouvoir par Berne sur la Maison de Savoie, faisant de Lausanne une ville de la province bernoise et cette année est aussi celle de la Réforme, marquant la fin de l’évêché de Lausanne (Fribourg sera le nouveau siège). Une nouvelle étape importante dans l’histoire de Lausanne est le fait qu'elle devint en 1803 le chef-lieu du nouveau Canton de Vaud. Dès 1850, Lausanne bénéficia largement du boum industrielle et économique ; la ville se développe à l’extérieur de l’ancienne ville médiévale, de grands travaux de génie civil sont entrepris (Grand pont, chemin de fer en 1856) ce qui fit passer la population Lausannoise de 15'000 en 1850 à 65'000 en 1910 pour 120'000 aujourd’hui. En 1965, l’Exposition Nationale Suisse donna l’occasion à la ville d’entièrement réaménager les rives en espaces de détente et pour terminer, parlons aujourd'hui d'une ville harmonieuse qui a sut intégrer à son centre historique bien conservé un réseau de transports publics digne d'une grande métropole avec deux ligne de métro, le M1 (1991) et M2 (2008), une ligne M3 est déjà en discussion.

Nous espérons que ce résumé de l’histoire de Lausanne vous aura permis de mieux comprendre cette ville. Toutefois, nous vous conseillons vivement une des visites guidées que vous trouvez présentée sur cette page (cliquez ici), une manière plus simple et sympathique pour découvrir une ville.

Haut de page

 
 


Vous avez des remarques sur ces présentations ou vous souhaitez qu'un nouveau monument soit présenté, alors écrivez-nous, éventuellement avec votre propre texte
que nous mettrons volontiers en ligne.

 
 
Suite: Les musées de Lausanne, agenda culturel et adresses utiles

LatLon-Europe vous présente pour chaque ville un éventail des musées les plus remarquables, ainsi que l'agenda des principaux évènements culturelles ainsi que les adresses des lieux dédiés à la Culture. Laissez-vous surprendre par la qualité des offres culturelles lausannoise.

Par exemple: Les musées du Palais de Rumine

Cliquez pour la page "Musées & Culture"  - Page suivante >>>

 
 

 

 
 

Cliquez ici pour ouvrir le document PDF avec le contenu de cette page
Vous nécessitez le lecteur Adobe® Acrobat Reader pour lire et imprimer nos documentss aux extensions ".pdf".      

             Téléchargez gratuitement Adobe® Acrobat Reader sur ce lien >>>

 
     

© LatLon-Europe - Lausanne - Le 22 juin 2017      Qui sommes-nous ? | Votre établissement ici | Contact | Impressum