Page principale de LatLon-Hambourg Page principale de LatLon-Europe Qui sommes-nous? Contactez-nous LatLon-Hambourg en Français LatLon-Hamburg auf Deutsch LatLon-Hamburg in English LatLon-Hamburgo en espanol LatLon-Amburgo Italiano
 
 
LatLon-Berlin
LatLon-Potsdam
LatLon-Hambourg
LatLon-Dresde
LatLon-Leipzig
LatLon-Cologne
LatLon-Rothenburg
LatLon-Munich
LatLon-Genève
LatLon-Lausanne
LatLon-Neuchatel
 
 
L'Histoire de la ville de Hambourg

Les origines de Hambourg
"Ville libre et hanséatique de Hambourg / Freie und Hansestadt Hamburg" tel est le nom complet de la deuxième plus importante ville d’Allemagne en habitants. Un nom qui lui va à merveille et qui résume avec excellence les particularités de son histoire que nous vous résumons sur cette page.

Bien que l’archéologie atteste du passage de chasseurs et d’une occupation dans la région de l’Elbe de l’âge de pierre, slave, et celtes, l’histoire de la ville de Hambourg débuta seulement au 9ème siècle. L’idée que les romains aient occupé la région, reste une légende, en l’absence de vestiges le prouvant le contraire.

Hammaburg – Charlemagne et la christianisation du Nord
L’Empereur des Francs Charlemagne réussit à contrôler cette région saxe de l’Elbe avec le soutien de la tribu slave des Obodrites. En l’an 810, Charlemagne fit construire une église baptismale entre la rivière Bille et Alster. Le prêtre en fonction du nom de Heridag avait pour mission, la christianisation des régions polythéistes du Schleswig-Holstein et de Scandinavie. Pour sécuriser cette première église en bois, un petit fort (Burg) fut construit à l’emplacement d’un modeste village saxe nommé Hamm, ce qui abouti en l’an 832 à la première mention du nom de Hammaburg. On suppose aujourd’hui que la signification de ce nom trouve ses origines dans l’allemand-ancien "Hamme" et ferait référence à une région morainique protégée naturellement par des marécages. En raison de l’importante mission religieuse, Hammaburg devint rapidement un archevêché qui eu comme évêque "Ansgar von Bremen". Toutefois, en raison des nombreuses agressions par les anciens alliés, les Obodrites (915-983-1066-1072), le siège de l’évêché Hambourg-Brême fut définitivement installé à Brême, donnant l’avantage à Hambourg de jouir d’une plus grande indépendance. Au 11ème siècle Hambourg vécu un grand essor que se soit au niveau urbanistique (nouvelles églises, monastères, palais et une enceinte de défense) et qu’économique en raison de la position centrale de la ville pour l’œuvre de christianisation sur la mer du Nord et baltique, ainsi débuta les premières alliances commerciales qui aboutiront rapidement à la Hanse. En 1060, Hambourg fut divisé en deux parties, une dirigée par le duché des Billunger et l’autre par l’archevêché.



Hambourg à l’époque de Schauenburg
Le décès du dernier membre de la ligné des Billunger fit d’Adolphe I. von Schauenburg, duc de la ville de Hambourg. Durant le 12ème siècle les principaux évènements ont été la colonisation de plusieurs îles de l’Elbe, la formation du lac artificiel de l’Alster pour l’alimentation de moulins, la création de la Neustadt (nouvelle ville) pour les marchands et surtout, en 1189, l’Empereur Frédéric I. Barberousse aurait accordé une charte de ville libre à Hambourg donnant tous les droits et la liberté pour que Hambourg se développe comme ville indépendante sur terre et sur mer. Cette charte fut utilisée plusieurs siècles durant par Hambourg pour défendre ses droits contre les autres puissances comme les danois. Toutefois, en l’absence du document (perdu ou jamais écrit), une copie de la charte fut rédigée en 1265. Au 13ème siècle, plusieurs guerres et une occupation par les danois mena à quelques changements, dont à l’unification des deux villes avec un hôtel de ville, un conseil et un tribunal sous l’autorité du duc Adolphe IV. (1228), néanmoins ce dernier ne s’impliqua que peu dans la gestion de la ville et d’ailleurs, il choisit en 1239 la vie monastique. Également, en 1240 une fortification fut édifiée. Aujourd’hui, les noms de lieux comme Steintor, Millerntor et Alstertor marquent l’emplacement de ses portes.



Hambourg et la Hanse – Entre le 13ème et 17ème siècles

Avec la fondation de Bergen en Norvège en 1070 et de plusieurs villes comme Lübeck, Rostock, Wismar, Stralsund, Stettin et Dantzig, débuta les premières alliances commerciales bourgeoises entre ces villes de la mer du Nord et baltique. La Hanse teutonique est fondée en 1241 entre Hambourg et Lübeck avant de s’étendre rapidement aux villes nommées ci-dessus et à d’autres comptoirs marchands comme Londres (1266), la Flandre (1252) et la France (1294). Au début, l’alliance était une Hanse de marchands avant de devenir une Hanse de villes en 1280, donnant ainsi encore plus de pouvoir à ses villes par les blocus maritimes qui pouvaient être mis en place contre les rois qui refusaient les droits civils aux marchands de la Hanse. La première assemblée de la Hanse (Hansetag) se tient à Lübeck en 1356. La fermeture du comptoir de Novgorod en 1494 ainsi que la concurrence entre les marchands anglais et néerlandais marque le déclin de la Hanse qui n’aura plus la même forme après les traités de Westphalie en 1648. La dernière assemblée hanséatique eut lieu en 1669. Toutefois, Hambourg, Lübeck et Brême continuèrent à faire perdurer la tradition de cette alliance. Durant les années de suprématie de la Hanse, Hambourg utilisa sa fortune pour l’édification de nouvelles églises ou la reconstruction de bâtiments à la hauteur de la réputation de la ville. Encore aujourd’hui, Hambourg (et d’autres villes allemandes) fait état de sa qualité de ville hanséatique dans son nom et dans l’immatriculation des plaques avec HH pour Hansestadt Hamburg. Également associés à la période de la Hanse, les pirates ! Nombreux sont ceux qui profitèrent du trafic maritime pour s’établir comme bandits. Entre le 13ème et le 16ème siècle, les villes de la Hanse durent combattre ces pirates. Le dernier fut Klaus Kniphof (tué en 1525) mais le plus connu fut Klaus Störtebeker (1360-1401) surnommé le "Corsaire rouge" qui est un personnage aux nombreuses légendes connu de les hambourgeois.



Hambourg entre les 15ème et 18ème siècles

A côté de l'histoire de la Hanse citée ci-dessus, voici maintenant quelques autres évènements importants. À la mort du dernier comte de la famille von Schauenburg en 1459, Hambourg dut régulièrement défendre avec ardeur son droit à rester libre et à garder tous ses privilèges. La ville voisine d'Altona (aujourd'hui à Hambourg) fut entre 1640 et 1867 une ville danoise, la deuxième plus grande du Danemark. En 1500, Hambourg fut intégrer au territoire impérial de la Basse-Saxe sans rien changer pour autant à son statut et en 1618 Hambourg devint officiellement une ville libre du Saint Empire romain germanique (Freie Reichstadt). Le 16ème siècle est marqué par la Réformation et l'immigration de nombreuses populations. En 1528, le Maire Johann Wetken invita Martin Luther à envoyer Johannes Bugenhagen pour établir la nouvelle religion à Hambourg, en 1529 la ville devint évangélique. Suite à la contre-réformation dans les Pays-bas espagnols, un grand nombre émigrants vinrent s'installer à Hambourg et à Altona (dès 1567). Vers 1600, c'est également des familles juives séfarades qui furent accueillit après leur expulsion d'Espagne puis du Portugal, la "natio lusitana". Durant le 17ème siècle marqué par la Guerre de Trente ans, Hambourg qui ne souffrit pas de la guerre, profita grandement financièrement des échanges commerciaux avec l'Espagne et le Portugal, ce qui permit à la ville de "s'acheter" la poursuite de sa liberté territoriale vis-à-vis de ses voisins. Vers 1620 Hambourg édifia une nouvelle fortification qui divisa le Lac Alster en deux parties. Au 18ème siècle, le développement économique, culturel et démographique se poursuivit, de 30'000 habitants en 1700, la population passa à 100'000 en 1787. Durant ces années, l'image d'une ville intellectuelle se fait connaître dans le monde entier; plusieurs grandes écoles, des académies, le journal "Hamburgische Correspondenten" est lu dans toute l'Europe et le commerce s'étend dès 1783 aux autres continents après la fin la Guerre d'indépendance Nord-américaine.



Histoire moderne de Hambourg dès le 18ème siècle

Après la Révolution française et pour démontrer sa volonté à rester neutre, dès 1804 Hambourg démonta progressivement ses fortification, mais cela n'empêcha pas l'armée napoléonienne à occupé Hambourg de 1806 à 1814, en effet, Hambourg était capital pour la mise en place du blocus maritime contre le Royaume-Uni. Après cet épisode français, Hambourg passa très rapidement d'une ville à l'infrastructure moyenâgeuse à une ville moderne, le boom industriel mena à un déplacement massif de la campagne à la ville avec ses répercutions sociales négatives (pauvreté, choléra et autres). La population passa de 300'000 en 1860 à 1 million en 1914. Le mécontentement entraina une forte tradition syndicaliste et sociale démocrate à Hambourg qui conduira à une nouvelle constitution en 1860. A noté également dans l'histoire de Hambourg l'important incendie en 1842 qui détruit 25% de la ville. Au niveau politique, dès 1867, les régions autour de Hambourg devinrent prussiennes et la ville intégra dans un premier temps la Confédération germanique, puis fut un état de la Confédération de l'Allemagne du Nord et finalement un état fédéral de l'Empire Allemand dès 1871. Naturellement, Hambourg perdit un peu de son ancienne indépendance mais en contrepartie, profita largement de celui-ci en la qualité de plus grand port de marchandise de l'Empire et comme porte de l'Empire pour les navires marchands et militaires partant pour les colonies allemandes.

À la fin de l'Empire, la Première Guerre mondiale fut très dommageable pour Hambourg en raison de la fermeture du trafic de marchandises, du chômage, de la pauvreté et de l'instabilité sociale qui marquèrent ces années. Alors que le port de Hambourg fut longtemps la porte d'entrée de réfugiés venant s'installer à Hambourg, entre 1815 et 1934, c'est 10% des 50 millions d'Européens qui partirent pour le Monde Nouveau depuis ce port.

Avec la République de Weimar, l'Etat libre et ville de la Hanse de Hambourg (nom officiel depuis 1819) eu ses premières élections à 100% démocratique le 16 mars 1919. Jusqu'en 1931, Hambourg jouit d'une bonne stabilité politique, sociale et économique. Depuis le 27 septembre 1931 et une votation ayant eu pour résultat 26,3% pour le NSDAP et 27,8% pour le SPD aucune coalition durable ne put être mise en place. Avec la prise du pouvoir en janvier 1933 des nationaux-socialistes, Hambourg suivi le destin de l'Allemagne, la mort de la moitié des juif de Hambourg (19'400 en 1933) ainsi que l'exécution de 55'000 prisonniers dans le camp de concentration de Neuengamme (Hamburg), sans compter toutes les autres victimes. Les habitants eux-mêmes connurent les bombardements en juillet/août 1943 (opération Gomorrha) avec la mort de 40 à 50'000 personnes, 35% des bâtiments furent totalement détruit et seul 20% des logements sortirent indemnes.

Après la guerre, la ville sous le contrôle britannique se redressa rapidement et prit une place importante pour tous les Bundesländer (Etats fédéraux) du Nord de l'Allemagne, par exemple avec le siège de la télévision NWDR. Dans la nuit du 16 au 17 février 1962, 300 Hambourgeois périrent lors d'un raz de marée. Helmut Schmidt (SPD, né en 1918) fut félicité pour sa gestion de la crise et devint de 1974 à 1982 Chancelier allemand. Aujourd'hui la ville de Hambourg est dominé par l'important projet développement de la zone portuaire (HafenCity / Speicherstadt) en une zone de bureaux, touristique et de loisirs avec par exemple la Philharmonie de l'Elbe.

 
     
 
Suite: Les informations utiles sur Hambourg

Toutes les informations sur cette page vous renseignent sur Hambourg
et c’est également ici que vous trouverez ce que vous devez savoir pour séjourner
dans cette ville et en Allemagne.

 
     
 

Cliquez ici pour ouvrir le document PDF avec le contenu de cette page
Vous nécessitez le lecteur Adobe® Acrobat Reader pour lire et imprimer nos documents aux extensions ".pdf".      

             Téléchargez gratuitement Adobe® Acrobat Reader sur ce lien >>>

 
     


Unser Angebot für Werbepartner




Les visites guidées de Hambourg avec Denise Faessel


LatLon-Berlin

LatLon-Potsdam



LatLon-Dresde

LatLon-Leipzig

LatLon-Munich

LatLon-Rothenburg ob der Tauber

LatLon-Genève

LatLon-Lausanne

LatLon-Neuchatel






© LatLon-Europe - Hambourg - Le 4 mars 2017      Qui sommes-nous ? | Votre établissement ici | Contact | Impressum