Page principale de LatLon-Neuchâtel Page principale de LatLon-Europe Qui sommes-nous? Contactez-nous le site en allemand Latlon en anglais Latlon en espagnol LatLon en italien
L'agenda culturel de l'année 2014 pour Berlin
 
 
LatLon-Berlin
LatLon-Potsdam
LatLon-Hambourg
LatLon-Dresde
LatLon-Leipzig
LatLon-Cologne
LatLon-Rothenburg
LatLon-Munich
LatLon-Genève
LatLon-Lausanne
LatLon-Neuchatel
 
 
Guide des monuments de la ville de Berlin

Pour vous aider à faire votre choix quant aux monuments de Berlin à visiter à tout prix, nous vous présentons une sélection des plus connus d'entre eux avec leur histoire et
des informations pratiques. Il vous est possible d’imprimer cette page sous forme de guide-papier au format PDF ou mieux, prenez contact avec le guide-conférencier local pour une visite guidée individuelle et personnalisée.

 Le Reichstag - La Tour de la Télévision - La Porte de Brandebourg
L'Église et le Quartier Saint Nicolas - Le Mur de Berlin
Karl F. Schinkel et ses Œuvres
- L'Arsenal / Zeughaus / DHM - L'Église du souvenir
La Place des Gendarmes
- Hackesche Höfe - Karl Marx Allee / Alexander Platz
Le Berliner Dom - La Potsdamer Platz - Le Château de Charlottenburg
CheckPoint Charlie - L'Île aux musées - Le Palais de la République et le Château
Le quartier gouvernemental- Le Prenzlauer Berg - Le Nouveau corps de garde
La Colonne de la victoire - Kreuzberg et Neukölln

 
     
 
Le Reichstag
The ReichstagThe Reichstag

Construit dans le style Néo-Renaissance, entre 1884 et 1894 par l'architecte allemand Paul Wallot, le Reichstag est le siège du Parlement de la République fédérale allemande: le "Bundestag".

Le nom de "Reichstag" rappelle que jusqu'en 1918, l'Allemagne était un Empire (Reich) dont les membres sont représentés par les écussons à l'entrée Ouest du Parlement. La construction du bâtiment en elle-même fut fortement critiquée et cela particulièr-ement par l'empereur Guillaume II qui craignait que le Reichstag surpasse les dimensions de son château.

Le Parlement siégea dans le Reichstag de 1895 jusqu'à l'arrivée au pouvoir d'Hitler (30.01.33) et l'incendie du Reichstag le 27 février 1933. Il devint un camp retranché durant les derniers jours de la guerre. Le drapeau rouge est hissé le 30 avril 1945.

Depuis 1999, le Parlement (Bundestag) siège à nouveau dans le bâtiment fraîchement rénové et surmonté de la nouvelle coupole de l'architecte Sir Norman Foster. Le Reichstag est le Parlement le plus visité au monde avec chaque année environ 3 millions de visiteurs.

2013/2014: En raison de nouvelles normes de sécurité, la montée sur la coupole est actuellement possible uniquement* en vous inscrivant à l'avance au service des visiteurs du parlement ou en réservant une table au restaurant Käfer situé sur le toit du Reichstag.

* Nouveau depuis cet été 2012:
Inscription possible 2 heures avant (pour le même jour ou le lendemain) en vous rendant au guichet (8h-20h) à côté du Berlin-Pavillon en face du Reichstag. N'oubliez pas votre carte d'identité. Informations en Français ici.

Nous vous recommandons la visite guidée "De l'Empire à nos jours". Plus d'informations ici.


La visite du Reichstag et de sa coupole est possible gratuitement de 8 à 24 heures (dernière entrée à 22 heures).

Nettoyage de la coupôle (accès uniquement au toit):
2013: 4-8 mars - 22-26 juillet - 14-18 oct.

 
 
 
 
La tour de la télévision
Tour de la télévision

Après des années de divergence sur le choix du monument national qui devait représenter «l’unité et la force ouvrière du peuple de la RDA» et par la suite sur le lieu où il devait être construit, la décision fut prise d’élever une tour de télévision directement au cœur de ville, à côté de l’Alexander Platz.

Avec une hauteur de 368 mètres, elle s’aligne sur le podium des plus hauts bâtiments d’Europe et quant à l'Allemagne, c'est le plus hau. Au temps de la RDA, la tour avait une hauteur symbolique de 365 mètres (jours) rappelant ainsi le thème de l'Astronomie et l'époque de la conquête de l'Espace.

Depuis son inauguration en 1969 et jusqu’à aujourd’hui, 45 millions de visiteurs ont pu apprécier sa vue impressionnante sur Berlin Est et Ouest ! Nous vous conseillons de vous installer dans le restaurant à 203 mètres et qui tourne sur son axe en 30 minutes.

La tour est ouverte entre mars et octobre de 9 à minuit.
De novembre à février de 10 à minuit.
Prix: 11 € / 7 € jusqu'à 16 ans
/ Ticket VIP 19,50 €

 
 


 
 
La Porte de Brandebourg
QuadrigePorte de Brandebourg

La Porte de Brandebourg est le dernier exemplaire des portes du mur d’octroi qui entouraient la ville de Berlin jusqu'à sa suppression vers 1860. On y percevait une taxe sur les marchandises (octroi) et les contrôles des habitants évitaient les désertions des soldats cantonnés en ville.La Pariser Platz, anciennement «le quarrée » date de 1730, mais la Porte de Brandebourg fut construite en 1789 dans le style néo-classique.

Le Quadrige avec la déesse Victoria et les reliefs symbolisent la paix, même si concrètement la réalité était bien différente, la Porte de Brandebourg étant associée aux guerres, comme par exemple en 1806, lors de l'entrée à Berlin de Napoléon et de ses troupes. Dès 1933, ce sont les défilés d'Hitler qui passaient par la Porte. Finalement la porte devint le symbole de la division de l'Allemagne et du Monde par le mur de Berlin, qui se trouvait à ses pieds. Aujourd'hui, tout au contraire, la Porte de Brandebourg est le grand symbole européen de la Paix et de l'Unité.

L'office du Tourisme de Berlin est situé dans le bâtiment Sud.
C'est souvent le point de départ des visites guidées.

 
     
 
L'Église et le Quartier Saint Nicolas
Eglise Saint Nicolas

Le quartier Saint Nicolas, le "Nikolaiviertel" est un ensemble architectural avec la plus grande zone piétonne de Berlin construit par la RDA pour fêter le 750ème anniversaire de Berlin en 1987. Avec l'église de Saint Nicolas (Nikolaikirche), les dirigeants du SED souhaitaient recréer un centre médiéval.

Une partie de l'église date de 1230, ce qui en fait la seule relique du Roman tardif de Berlin. Pour ce qui est du reste de l'église, on peut citer le cœur gothique de 1380 et la transformation de l'ancien bâtiment en une église-halle autour des années 1480. D'autres aménagements sont des périodes Renaissance et Baroque. La partie supérieure des deux tours a été ajoutée en 1876. L'église qui a fortement souffert des bombardements a été rénovée entre 1981 et 1987.
Le point fort de l'histoire de l'Eglise Saint Nicolas est la Réforme par Martin Luther en 1539.

La Nikolaikirche est une annexe au "Märkisches Museum" un musée sur la ville Berlin.

 
     
 
Le Mur de Berlin
MauerparkMur de Berlin

"Le Mur", l'attraction N°1 de Berlin? Associé avec la métropole dans laquelle une grande partie de l'histoire du XXème a été écrite, aujourd'hui encore personne ne voudrait quitter Berlin sans avoir vu le Mur et eu l'occasion de mieux comprendre le pourquoi et le comment. Construit dès le 13 août 1961, le Mur fit plus de 1200 victimes (134 à Berlin) et marqua la division entre l'Ouest et l'Est avec comme point chaud le "Check Point Charlie" et la Porte de Brandebourg devenue symbole de la rupture et également de la Guerre froide.

Pour ceux qui désirent voir le Mur, il y a principalement trois lieux:
Le reste de Mur non loin de Potsdamer Platz, là où est l'exposition   "Topographie de la terreur"
East Side Gallery, le plus long tronçon du Mur conservé et transformé en   galerie à ciel ouvert (U- et S-Bahn Warschauer Str. ou Ostbahnhof).
La bien connue "Bernauer Straße" qui possède un troncçon complet du Mur et un centre   de documentation (S Nordbahnhof).

Nous vous recommandons la visite guidée sur le Mur de Berlin proposée par Monsieur Guitard.

 
     
 
Karl Friedrich Schinkel et ses Œuvres
Schinkel

Nous vous présentons sur cette page les plus beaux monuments de la ville et ne pouvons donc pas oublier celui qui marqua profondément le développement architectural de Berlin.

Karl Friedrich Schinkel (1781-1841) est de loin l’architecte allemand le plus connu au delà des frontière et celui qui amena, au 19ème siècle, un nouveau mouvement architectural, période connue en Allemagne, comme « Schinkelzeit ».
En plus de ses talents d’architecte, il a laissé ces traces dans la peinture, le design et l’ameublement.
À Berlin, ces Chefs-d’œuvre sont la Comédie allemande (Konzerthaus), l’Ancien musée, l’Eglise de Friedrichwerder (photo) et le Nouveau corps de garde. Pour ceux qui aiment l’opéra, alors vous apprécierez le décor que Schinkel a développé pour la « Flûte enchantées » de Mozart et qui est toujours utilisé à l’opéra Unter den Linden. Dans l’ancienne galerie nationale, vous pourrez également voir ses peintures.

L’Eglise Friedrichwerder propose une exposition sur Schinkel, ouverte tous les jours de 10 à 18 heures (entrée gratuite).

Visite guidée sur Schinkel et l'Architecture ici.

 
     
 
L'Arsenal / Zeughaus / DHM
ArsenalDHM

L'Arsenal, appelé en allemand "Zeughaus" est le plus ancien bâtiment de l'avenue Unter den Linden et également un des plus imposant. Construit entre 1696 et 1705, sous le Prince électeur Frédéric III qui prit en 1701 le nom de Frédéric I suite à son auto-couronnement.
Plusieurs architectes se sont succédés; Arnold Nering, Martin Grünberg, le Huguenot Jean de Bodt et Andreas Schlüter. Cette magnifique réalisation de style Baroque présente des reliefs symbolisant les conséquences de la guerre, à savoir les morts représentés par des casques vides à l'extérieur et des masques de mourants dans la cour mais également les trophées de guerres. Le fronton est un hommage à Frédéric I dans le style Baroque français.

L'Arsenal est avec le nouveau bâtiment de Iheo Ming Pei (le Chinois), le musée national consacré à l'Histoire allemande.
Ouvert tous les jours de 10 à 18 heures.
Le prix d'entrée est de 6 € et gratuit jusqu'à 18 ans
.

 
     
 
L'Église du souvenir
Eglise du SouvenirGedächtniskirche

L'Église du souvenir (Gedächtniskirche) fait partie des symboles berlinois car elle rappelle les conséquences de la guerre, mais également l’époque où les Rois et Empereurs Hohenzollern étaient tout puissants.
Avant de vous parler de l’église, quelques mots sur ces environs, le fameux Ku’Damm. La « City West » avec son avenue marchande était jusqu’en 1989, le cœur du Berlin Ouest et donc une vitrine de l’Occident. L’origine de l’avenue date des années 1880 et était une initiative de Bismarck qui souhaitait concurrencer Paris avec des bâtiments « Haussmanniens » et une église néo-romane à l’image de Cologne. L’avenue mesure 3,5 kilomètres de long et 53 mètres de large.

Revenons à l’église du souvenir. Construite entre 1890 et 1895 par Franz Schwechten elle est consacrée à Guillaume I, premier Empereur du Second Empire et à la victoire de Sedan sur Napoléon III en 1870. Tout comme la majorité des monuments berlinois, l’église a fortement souffert des bombardements et ce qui subsista fut appelé par les berlinois «la dent creuse – Hohler Zahn ». Après de longues discutions, la décision fut prise d’intégrer les ruines dans un projet moderne développé par Egon Eiermann. La nouvelle église, comprend l’église proprement dite avec ces vitraux bleus de Chartres (de Gabriel Loire) donnant une grande intensité et une tour hexagonale de 53 mètres (le rouge à lèvres). Pour ce qui est des restes de l’ancienne chapelle, prenez soin d’admirer la mosaïque relatant les 500 ans de la Dynastie Hohenzollern à Berlin et les splendides mosaïques.

L’ancienne église est ouverte tous les jours de 10 à 16 heures et la nouvelle de 9 à 19 heures. Prières du lundi au vendredi à 13 heures, 17 heures 30 et 18 heures.

2011/2012: L'église est en rénovation.

 
     
 
La Place des Gendarmes
Place des Gendarmes

Faisant suite aux conséquences désastreuses de la guerre de 30 ans sur Berlin et Brandebourg, le Grand électeur et dès 1688 Frédéric III (I) s’attachèrent à renforcer la ville militairement et économiquement par d'imposants projets, dont la Friedrichstadt et la Place des Gendarmes. Pour ce qui est de la démographie, les princes électeurs encouragèrent l’immigration, tout particulièr-ement des Huguenots qui cherchaient une nouvelle patrie après la révocation de l’Edit de Nantes par Louis XIV.
Voilà pour situer le contexte historique de celle qui est sans doute, la plus belle place d’Allemagne. En vous plaçant sur la place, de droite à gauche, se trouve tout d’abord le temple calviniste (église française) et le dôme français, au centre domine la Konzerthaus, un bâtiment construit par K. F. Schinkel. À gauche, s’impose le frère du dôme français, il s’agit du dôme allemand et dans sa partie arrière l’église luthérienne (aujourd'hui, une exposition du Parlement allemand). Ainsi, les bâtiments construits et réaménagés entre 1705 et 1935 relatent la longue histoire prussienne et la grande influence des Huguenots sur Berlin.

Pour ceux qui veulent approfondir l'histoire des Huguenots, un musée consacré à ce thème est dans le Dôme français est ouvert du mardi au dimanche de 12 à 17h. Vous pouvez monter sur le dôme ou alors profitez d'une visite guidée.

 
     
 
Les Hackesche Höfe et la Spandauer Vorstadt
Hackesche HöfeSpandauer Vortstadt

Autrefois Berlin était composé de plusieurs villes à l'intérieur de la fortification destinées aux familles les plus aisées et aux immigrées qui bénéficiaient de conditions spéciales. La masse prolétaire était contrainte de s’installer à l’extérieur de la ville, dans des banlieues où les conditions étaient très précaires.
Dans ce qui est aujourd’hui, un des quartiers les plus branché, régnait jusqu’en 1914, la pauvreté et son cortège de conséquences désastreuses. En 1904, un propriétaire se lança dans le projet de développer un complexe comprenant des appartements, des bureaux et plusieurs institutions culturelles. L’idée étant d’acheter plusieurs terrains et de construire des blocs dans le style « Art nouveau » et de les relier par des cours intérieures. Le complexe fut racheté en 1920 par Jacob Michael et arianisé en 1932. Monsieur Michael garda tout de même le contrôle depuis les USA (Naturellement, secrètement). Il perdit définitivement l’acte de propriété sous le régime de la RDA en 1949. Après la chute du mur, la famille Michael récupère leurs biens avant de les vendre. Depuis 1990, les « Hackesche Höfe » ont été redécouvertes et offrent à maintenant une offre culturelle de qualité et de nombreux restaurants. La première cour est la plus impressionnante et cela par les façades en céramiques vernissées crées par l’architecte August Endell.

Le quartier en lui-même propose bien d’autres cours intérieurs, chacune dans son propre style. Vous y trouverez également plusieurs institutions juives, dont la nouvelle synagogue.

Un passage dans ce quartier est obligatoire si vous souhaitez découvrir une des facettes des plus insolites de Berlin (par exemple avec le Tacheles). Laissez-vous surprendre par la richesse culturelle du quartier, centre de l'Art contemporain en Europe. Monsieur Guitard vous propose une visite guidée consacrée à ce quartier.

 
     
 
La Karl Marx Allee et l'Alexander Platz
Alexander PlatzKarl Marx Allee

Dans les premières années de l’après-guerre, de nombreux projets communs pour la reconstruction de la ville ont été imaginés par des architectes comme le Corbusier. Toutefois, les tensions grandissantes entre les russes et les autres alliés ont menés, comme nous le savons, à la création de deux états allemands et à la division de Berlin.
Concernant les projets pour le renouveau de la ville, les différentes visions étaient également très claires. Le meilleur exemple étant la Karl Marx Allee, dont la construction débuta vers les années 1951 et qui n’était pas moins que le plus grand et le premier projet de la jeune RDA qui souhaitait honorer Staline en construisant ce qui portait, jusqu’à la mort du dictateur, le nom de Staline Allee. L'ensemble a été construit sur plusieurs décennies, mais le plus impressionnant est la partie la plus ancienne qui nous rappelle l’architecture moscovite, connue sous le nom de style stalinien.

Aujourd’hui, malheureusement, la Karl Marx Allee est trop peu connue et nous vous invitons vivement à profiter de votre séjour à Berlin pour vous rendre en ce lieu.

 
     
 
Le Berliner Dom
Berliner DomCathédrale de Berlin

L'empereur Guillaume II voulait pour l'église évangélique, une cathédrale digne de la grandeur de la capitale impériale. Il fit donc construire à l'emplacement de l'ancienne cathédrale édifiée en 1822 par Karl Friedrich Schinkel, le pompeux "Dom" que l'on connaît. La cathédrale date de 1894/1905 et les plans sont de l'architecte Julius Raschdorf, elle comprenait un corps principal et deux chapelles, celle des mariages et des baptêmes au Sud et la chapelle funéraire au Nord qui ne fut pas reconstruite.
La rénovation s'étala sur 50 ans et malgré qu'elle se trouvait en RDA, le financement provenait en partie de l'Allemagne de l'Ouest qui voyait dans le Dom  un patrimoine commun à toute l'Allemagne.

Ouvert de 9 à 20:00 (19:00*) du lundi au samedi et dimanche de 12 à 20:00 (19:00*) et la coupole (270 marches) de 9 à 20:00 (17:00*) * D'octobre à mars - dernière entrée 1 heure avant la fermeture. Prix de l'entrée: 5 €/ 3 €

 
     
 
La Potsdamer Platz
Sony CenterPotsdamer Platz

La place a connu trois périodes; jusqu'en 1939, elle était le cœur de Berlin avec ses gares, sa circulation et toute sa vie économique. Puis elle devint un No Man's Land entre les deux murs (principal et secondaire) et finalement à l'occasion de la réunification allemande, la Potsdamer Platz a repris une importance centrale dans la vie économique berlinoise. Ici se trouve la centrale européenne de Sony et de la Deutsche Bahn (Chemins de fer allemand).
Les berlinois regrettent les anciennes constructions d'avant la guerre et n'apprécient pas cette place hypermoderne (Comme le Quartier de la Défense pour les parisiens). Pour les touristes, c'est le contraire et ils sont très nombreux à estimer tant l'architecture (Piano, Roger, Jahn & Co.) que les nombreuses offres culturelles et gastronomiques.
Le musée du cinéma dans le Sony Center mérite également la visite et pour les familles avec enfants, depuis peu un Legoland remporte un grand succès. Le Kulturforum est aussi dans ce quartier (Le musée de peintures anciennes Gemäldegalerie).

Visite guidée "Le Nouveau Berlin" ici.

 
     
 
Le Château de Charlottenburg
Charlottenbourg

Les monuments historiques liés à l’histoire de la Prusse et de la Dynastie Hohenzollern se trouvent en majorité dans la partie Est et centrale de Berlin. La plus grande exception est le château de Charlottenburg. La ville de Charlottenburg était une ville indépendante et marquée depuis les années 1700 par son château, réalisé sous Frédéric I qui souhaitait avec son épouse Sophie Charlotte une nouvelle résidence d’été. Tout particulièr-ement après son couronnement en 1701, le château se dévelop-pa est pris le nom de sa défunte épouse (+1705), la Reine Sophie Charlotte. Ses successeurs, tout particulièrement, Frédéric II (le Grand) agrandirent la résidence. Sérieusement touché en 1943 par les bombardements, le château a bénéficié de profonde rénovation (Secteur Ouest).

La visite du château et du parc baroque, mérite que vous prévoyiez du temps. Nous vous conseillons particulièrement les Grands Appartements, où logeaient Frédéric I et Sophie Charlotte ainsi que l'aile Knobbelsdorf qui abritait les appartements de Frédéric II (visites avec audio-guide en français).

N'oublions pas tous les châteaux des Hohenzollern à Potsdam que vous pouvez visiter avec votre guide licencié.

 
     
 
Le Checkpoint Charlie
Checkpoint Charlie

Le Checkpoint Charlie est le symbole de la confrontation entre l’URSS et les Etats-Unis. Après la chute du Mur, tout ce qui rappelait l’existante du poste de frontière C (Charlie) a disparu et c’est à l’initiative du Dr. Rainer Hildebrandt et de son épouse que vous pouvez à nouveau revivre les années de la division par le mur et ses conséquences. En dehors, des attractions touristiques (très commerciales), le musée du Mur peut être visité mais si vous souhaitez économiser (12,50 € p.p.!), visitez de préférence l'exposition officielle gratuite de la Bernauer Straße et le Musée de l'Histoire allemande (DHM) à 6 € p.p.

 
     
 
L'Île aux musées
Ancienne Galerie nationalePorte d'IshtarMusée de PergameAncien musée

Au 13ème siècle Berlin était formé de deux villes indépendantes : Berlin et Cölln. Berlin se trouvant dans les environs du quartier de St. Nicolas et Cölln sur l’actuelle île des musées. C’est sur cette île que se situait le siège de la Dynastie Hohenzollern et leur château détruit en 1950 par la RDA et qui devrait être reconstruit d’ici à 10 ans. A coté de la résidence dominait également le symbole de l’église, le Berliner Dom et celui de l’armée, l’arsenal. Dès 1814, l’idée vint de développer un centre culturel et d’étude, par l’édification de plusieurs musées.

La première réalisation (1830) fut, ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de "Altes Museum – l’ancien musée", réalisée par Karl Friedrich Schinkel. Puis rapidement, en raison des grandes richesses archéologiques et picturales en possession de la Prusse, un nouveau musée (neues Museum) construit par Friedrich August Stüler à réouvert ses portes en 2009 et (Buste de Néfertiti). En 1876, c’est une Galerie qui ouvra ses portes à la peinture et à la sculpture allemande. L’île des musées comprenant 5 différentes institutions, la quatrième apparue en 1904 et cela à la pointe de l’île où se trouvait un des bastions de l’ancienne fortification. Le musée de Bode qui porte le nom de son premier conservateur offrait plusieurs thématiques et possède la plus grande collection de monnaies d’Europe. Finalement le dernier élément du puzzle "île des musée" et le plus grand, fut construit entre 1910 et 1930, il s’agit du fameux musée de Pergame (Pergamonmuseum) avec son autel de Pergame et la porte d’Ishtar (Babylone) qui fait aujourd’hui du musée, le plus connu au delà des frontières.

Le "neues Museum" et sa collection égyptienne a ouvert ses portes, après 60 ans d’abandon, en 2009 et le musée de Bode l'a déjà fait en 2006.

L’histoire de l’île des musées n’est pas close, car le projet "Masterplan 2012" (on parle aujourd’hui de 2025 !) prévoit de relier les 4 musées par une nouvelle surface d’exposition dans les sous-sols utilisés actuellement comme entrepôt et l’édification d’une nouvelle entrée principale pour l’ensemble des musée (par l’architecte David Chipperfield).

 
     
 
Le Palais de la République et futur (ancien) Château de Berlin
Château de BerlinPalais de la RépubliqueReste du château

Le Palais été démonté mais nous le gardons ici en souvenir!

Le Palais de la République se trouvait à l'emplacement de l'ancien château de Berlin. Fortement endommagé par la guerre et ne répondant pas à l'idéologie de la RDA, le Château a été détruit en 1950, pour permettre la construction d'une grande place de défilés puis du Palais qui devait marquer un grand tournant dans l'histoire démocratique du pays. En remplaçant le symbole de la monarchie par un bâtiment destiné au peuple, le gouvernement souhaitait montrer ses bonnes intentions et rapprocher la politique du peuple tout en tentant d'améliorer l'image de la RDA vis-à-vis de la communauté internationale. Le Palais comprenait trois zones; la salle plénière de l'assemblée populaire, une salle polyvalente de 5000 places et le foyer avec ses 13 restaurants. C’était un lieu de rencontre qui est encore aujourd'hui dans la mémoire de beaucoup d'Allemands de l'Est.

Le château de Berlin, construit et agrandit entre 1443 et 1850, était le symbole de la Dynastie Hohenzollern et de la Prusse. Avec une longueur de 192 mètres et 1210 pièces, il était sans contestes le plus imposant bâtiment de la ville, voire d’Europe. Sa particularité était le mélange de ses styles architecturaux et que presque tous les architectes de l'histoire de la Prusse ont participé à son déploiement.

Le château sera reconstruit à l'original pour ses façades à partir de 2013/14 et devrait être utilisé pour le rassemblement des nombreux musées encore à l'Ouest (Musées de Dahlem). Après un long débat public et politique, le gouvernement a pris la décision finale de la reconstruction du château. Un Info-Box se trouve sur la Place du Château (Tous les jours de 10h30 à 17 heures).

 
     
 
Le quartier gouvernemental
Reichstag_Spree

Berlin est toujours resté la capitale de l'Allemagne, toutefois jusqu'à la chute du mur, le gouvernement se trouvait à Bonn et ce n'est qu'en 1991, à une courte majorité qu'a été décidé le déménagement de Bonn à Berlin, avec toutes ses implications quant aux aménagements nécessaires et au coût. Environ 20'000 personnes se sont installées dans les bâtiments gouverne-mentaux et aujourd'hui vous avez l'occasion de côtoyer la vie politique allemande aux alentours des blocs "Paul Löbe", "Marie Elisabeth Lüders", "Jakob Kaiser" et naturellement au Reichstag.
Visite guidée sur le quartier gouvernemental ici.

 
     
 
Le Prenzlauer Berg
WasserturmBrasserie de la Culture

Bien qu’il commence à bénéficier d’une réputation internationale, le quartier bobo de Prenzlauer Berg ne fait pas encore automatiquement partie du programme des visiteurs étrangers. Ainsi quelques mots sur celui-ci sauront vous convaincre de la nécessité d’intégrer une après-midi ou soirée dans les rues de ce quartier préservé à 70% des bombardements.
L’origine citadine du Prenzl’berg remonte à la fondation du Second Empire allemand en 1871 alors que le besoin devenait urgent d’agrandir la ville pour les très nombreux nouveaux arrivants qui espéraient profiter d’un boom industriel à Berlin. On nomme le type de construction des année 1875-1900, les Mietskasernen ou en français, les casernes locative, un nom peu flatteur qui correspond bien à la qualité de vie dans ce quartier. Toutefois, les façades couvertes de stucs sont de grande beauté, les propriétaires vivant en général du côté rue (les ouvriers eux dans les cours intérieurs).
A ne pas manquer sont la place Käthe Kollwitz, la Husemannstraße, le château d’eau (Wasserturm) et la Kulturbrauerei.
La "Kulturbrauerei" est le cœur culturel du quartier de Prenzlauer Berg. Cette ancienne brasserie fondée en 1842 a longtemps portée le nom fort connu de "Schultheiss" qui avait jusqu'en 1933 une réputation internationale. Depuis sa rénovation fait avec un grand soin et respect, elle propose un large programme culturel; festivals (classique et de musiques françaises), théâtres, galeries, cinémas, Biergarten et plusieurs club et disco, comme le Frannz Club, qui trouve son origine au temps de la RDA.

Souhaitez-vous en apprendre plus sur ce magnifique quartier?
Alors notre visite guidée sur le Prenzlauer Berg vous attend.


 
     
 
Le Nouveau corps de garde
Nouveau Corps de GardeNeue Wache - Oeuvre de Kollwitz

Le Nouveau corps de garde est une des plus belles réalisations du célèbre architecte allemand Karl Friedrich Schinkel. Il a été construit en 1818 pour commémorer la victoire sur Napoléon à Sedan et la libération de Berlin. Le mémorial et le parc de l'autre côté de l'avenue ont été construits à l'emplacement de l'ancienne fortification datant de 1650 et qui déjà 50 ans plus tard fut rendue inutile par l'extension de ville. Tout d'abord Monument national au lendemain de la guerre de libération, puis dès 1931, Mémorial aux victimes allemandes de la 1ère guerre mondiale. Dès 1960, il devint le mémorial dédié aux victimes du fascisme et du militarisme et finalement, depuis la réunification, il porte le nom de "Monument national pour les victimes de la guerre et de la tyrannie", sans distinction de nationalité. En son centre, se trouve la reproduction de la sculpture de Käthe Kollwitz "mère avec son fils mort".

 
     
 
La Colonne de la victoire
Colonne de la Victoire

La Colonne de la victoire, connue en allemand comme "Siegessäule" a été construite entre 1865 et 1873 et elle symbolise les victoires prussiennes sur Napoléon en 1814, sur le Danemark en 1864 et sur l'Autriche en 1866. Finalement alors que la colonne était terminée, il fût rajouté un nouveau relief à l'occasion de la victoire sur la France à Sedan en 1870. 
Édifiée par Heinrich Strack et par Friedrich Drake pour la déesse de la victoire (Goldelse), son emplacement originel était la place royale devant le Reichstag et c'est en 1938, que l'architecte d'Hitler, Albert Speer, la déplaça au centre du Tiergarten. Hitler ayant planifié la transformation de Berlin en une Méga métropole "Germania", dont un de ses bâtiments (la grande halle) devait, en 1950, atteindre la hauteur de 320 mètres (comparaison: Siegessäule 53 mètres!).
A l'occasion du déplacement de la colonne, A. Speer lui intégra un nouveau tambour (inférieur) et les quatre temples néo-classiques.
Les canons sont ceux de Napoléon pris lors des combats pour la libération de Berlin. A noter également qu’un des reliefs du socle avaient été emporté par la France en 1945 et rendu lors du 750ème anniversaire de Berlin.

La tour est ouverte de 9:30 à 18:30 et samedi/dim. de 9:30 à 19:00 De novembre à mars de 10:00 à 17:00 et sam/dim. de 10:00 à 17:30 Prix de l'entrée: 2.20€

 
     
 
Restaurant Föllerei - Les quartiers de Kreuzberg et Neukölln


Les quartiers de Kreuzberg et de Neukölln
Kreuzberg est un quartier, anciennement à l'Ouest, connu depuis longtemps pour ses nombreuses facettes, le quartier des artistes et des squats, le quartier turc et en vingt ans Kreuzberg est aussi devenu le quartier Bobo en vogue qui continue à évoluer. Visiter Kreuzberg, c'est découvrir le vrai visage du Berlin des berlinois. Parmi les lieux les plus connus (et ils sont nombreux), nous vous conseillons le Musée juif, l'avenue Mehringdamm, la Bergmannstrasse, le Parc Victoria, le canal "Landwehrkanal" sur toute sa longueur avec son port et la Oranienstrasse. Le plan ci-dessous vous aidera à bien vous situer et à préparer un petit parcours sympa. Un dernier mot sur Neukölln, ce quartier est en train de devenir le nouveau "Kreuzberg" comme on le connaissait il y a 20 ans. Pour cette raison, un passage par Neukölln en vaut la peine.

Le restaurant "Föllerei" de Christiane Föll
Après ou pendant votre balade, nous vous recommandons vivement le restaurant Föllerei à l'ambiance chaleureuse et conviviale. La cuisine créative et de qualité allie à des plats allemands une touche française. Pour un repas le soir, une réservation est conseillée.
Le restaurant est bien situé, vous y arriverez en longeant le canal "Landwehrkanal" et après une petite pause ou un repas au Föllerei, vous pourrez rentrer en métro depuis Neukölln, un quartier qui devient rapidement un des nouveaux quartiers en vogue, le "Lower east side berlinois" à ne pas manquer.

Föllerei (gourmandise) un des 7 péchés capitaux
Cuisine, produits et prix
- La viande est issue d’élevages conformes au besoin de l’espèce et les produits utilisés sont de saison et régionaux.
- La carte du jour et du soir changent quotidiennement assurant qualité et fraîcheur.
- La bière bio est brassée spécialement pour nous (0,25l 1,70€ 0,5l 3,20€).
- Nous apportons un choix tout particulier à la sélection de nos vins en provenance du sud de l’Allemagne et de la France ( 0,2l 4,50€).

Que ce soit pour vos réceptions privées ou au bureau un service traiteur est également possible.

Restaurant Föllerei
Weichselstrasse 30, 12045 Berlin
+49/ (0)30. 60 93 02 76
foellerei@googlemail.com


www.foellerei.de

 
 


Vous avez des remarques sur ces présentations ou vous souhaitez qu'un nouveau monument soit présenté, alors écrivez-nous, éventuellement avec votre propre texte
que nous mettrons volontiers en ligne.

 
 
Suite: Les principaux musées de Berlin

LatLon-Europe vous présente pour chaque ville un éventail des musées les plus remarquables, que se soit pour une métropole muséographique ou une petite ville; laissez-vous surprendre par la qualité de musées fort variés et passionnants.

Par exemple: L'Altes Museum sur l'Île aux musées (UNESCO)

Cliquez ici pour aller à la page "Musées"  - Page suivante >>>

 
     
 

Cliquez ici pour ouvrir le document PDF avec le contenu de cette page
Vous nécessitez le lecteur Adobe® Acrobat Reader pour lire et imprimer nos documentss aux extensions ".pdf".      

             Téléchargez gratuitement Adobe® Acrobat Reader sur ce lien >>>

 
     









LatLon-Leipzig

Visite guidée à Leipzig au départ de Berlin

LatLon-Potsdam



LatLon-Hambourg

LatLon-Cologne

LatLon-Dresde

LatLon-Munich

LatLon-Rothenburg ob der Tauber

LatLon-Neuchatel

LatLon-Genève

LatLon-Lausanne






© LatLon-Europe - Berlin - 16 janvier 2014      Qui sommes-nous ? | Votre établissement ici | Contact | Impressum