Page principale de LatLon-Leipzig Page principale de LatLon-Europe Qui sommes-nous? Contactez-nous Latlon en Allemand Latlon en anglais Latlon en espagnol
 
 
LatLon-Berlin
LatLon-Potsdam
LatLon-Hambourg
LatLon-Dresde
LatLon-Leipzig
LatLon-Cologne
LatLon-Rothenburg
LatLon-Munich
LatLon-Genève
LatLon-Munich
LatLon-Neuchatel
 
 
Guide des monuments et de l'histoire de la ville de Leipzig

Pour vous aider à faire votre choix quant aux monuments de Leipzig à visiter absolument, nous vous présentons une sélection des plus connus d'entre eux avec leur histoire et des informations pratiques. Il vous est possible d’imprimer cette page sous forme de guide-papier au format PDF ou mieux, prenez contact avec le guide-conférencier local pour une visite guidée individuelle et personnalisée.

L'Eglise Saint Nicolas - L'Ancien Hôtel de ville - Le Nouvel Hôtel de ville de Leipzig
L'Eglise Saint-Thomas - Les Foires de Leipzig - La Gare centrale de Leipzig
L'Ancienne Bourse - Le Monument de la Bataille des Nations - L'Eglise de l'Université
Les autres monuments et lieux d'intérêt à Leipzig et en Saxe

L'histoire de la ville de Leipzig et de l'Etat libre de Saxe

 
     
 
L'Eglise Saint Nicolas - Nikolaikirche - La Révolution pacifique de 1989

Cette église est devenue un des grands symboles allemands de la révolution pacifique ayant menée la Chute du Mur le 9 novembre 1989 et à la réunification allemande le 3 octobre 1990. En effet, c'est ici qu'à partir de 1982 eu lieu les "prières du lundi" qui ont conduits aux grandes manifestations de 1989 à Leipzig puis dans toute la RDA. (Voir en bas de page, l'histoire de Leipzig)

La partie romane à l'Ouest de l'église date de sa consécration en 1165, la tour octogonale est de 1555 et le dôme baroque de 1730. A l'intérieur de l'église vous admirerez le travail exceptionnel de Johann-Friedrich Carl Dauthe qui créa des colonnes corinthiennes très originales et aux couleurs blancs, rosé et vert pomme surprenantes.


 
     
 
L'Ancien Hôtel de ville de Leipzig - Altes Rathaus

C'est une des merveilles de la Renaissance en Allemagne qui vous attend sur la place du marché au centre de Leipzig. Construit en seulement 9 mois entre deux foires (1556/1557), l'Hôtel de ville se distingue par sa longueur et le positionnement de la tour selon la Règle d' Or (à 1/3 du bâtiment). Depuis l'inauguration du Nouvel Hôtel de Ville, l'ancien bâtiment est utilisé comme musée (voir notre page "Musées de Leipzig") et pour différentes festivités.


 
   


 
 
Le Nouvel Hôtel de ville de Leipzig - Neues Rathaus

Inauguré en 1905 et construit dans le style de l'Historisme allemand, l'Hôtel de Ville de Leipzig est une des plus imposantes mairies d'Europe. Il fut construit sur un terrain de 10'000 m2 où se trouvait l'ancien château de Pleißenburg, d'ailleurs, la tour actuel de l'Hôtel de ville (114,5 mètres – La plus haute tour d'hôtel de ville) est bâtit en l'emplacement de la tour de Pleißenburg.
Vous pouvez accéder à la tour aux horaires suivants:
Du lundi au vendredi à 11 heures et 14 heures (arrivez 15 min. plus tôt). 3 € p.p.

 
     
 
L’église Saint-Thomas (Jean-Sébastien Bach) - Thomaskirche

L'église Saint-Thomas est avec l'église Saint-Nicolas une des principales églises de Leipzig et mondialement connue pour son Chœur de garçons, le Thomanerchor dont Jean-Sébastien Bach fut le Cantor (Maître de chapelle) entre 1723 et 1750. L'église fut construite à partir de 1212 avec une reconstruction au XVème siècle (1496) dans le style du Gothique tardif et quelques autres ajouts au cours des siècles. C'est à l'église Saint-Thomas le lundi de Pentecôte en 1539 que Martin Luther introduit la Réforme en Saxe.

Afin d'apprécier les 800 ans de tradition du chœur Thomanerchor, nous vous invitons à visiter ce site où vous trouverez les dates et lieux des concerts. Dans l'église Saint Thomas vous les retrouverez normalement lors du service religieux le dimanche à 9 heures 30 mais aussi le vendredi à 18 heures et samedi à 15 heures pour un service religieux musical appelé "Motette" (2 € p.p, pour l'achat du programme) avec la plupart du temps une participation des musiciens de l'orchestre du Gewandhaus.

 
   


 
 
Les Foires marchandes de Leipzig - Messe Leipzig

Le charme particulier du centre de Leipzig provient des nombreux bâtiments utilisés auparavant pour les foires et parcourus par un très grands nombre de passage qui donna le surnom à Leipzig de "Petit Paris". Avec le développement des foires d'échantillons à la fin du XIXème siècle, les marchands firent construire de nouveaux édifices qui devaient invités un maximum d'acheteurs (les façades présentent souvent les marchandises vendues à l'intérieur). A l'exemple du Mädlerpassage inauguré en 1914 et utilisé comme Messehaus jusqu'en 1989, le centre ville de Leipzig garda longtemps un statut de centre des foires même si un nouveau complexe de foire (Alte Messe) se développa depuis les années vingt. Après la réunification allemande et la construction du complexe moderne des "Nouvelles Foires", le défi fut de donner une vie nouvelle au centre de Leipzig et aux anciens bâtiments, un défi réussi comme vous pourrez vous en rendre compte.

Les magasins et centre de commerce (anciennes foires) à visiter absolument sont: Les passages Mädler, les Speck's Hof, le Städtische Kaufhaus ainsi que le dernier témoin des foires de marchandises du XVIIème siècle, les cours "Barthels Hof".

Vous trouverez l'histoire complète des foires de Leipzig sur notre page spéciale.

 
     
 
La Gare centrale de Leipzig

La première ligne ferroviaire d'Allemagne avec un emploi de locomotives à vapeur (et le premier tunnel) c'était en 1837, la ligne qui reliait les deux plus grandes villes du royaume de Saxe, Dresde-Leipzig. Avec le fort développement des chemins de fer et le problème de correspondances qu'imposaient les six gares terminus, la décision fut prise à la fin du XIXème siècle de construire une nouvelle gare centrale qui serait utilisée à la fois par la compagnie des chemins de fer de Prusse que par celui du royaume de Saxe. La nouvelle gare fut édifiée entre 1909 et 1915, en deux parties pour les deux compagnies et cela sur une très grande surface, à savoir sur 83'340m2 et avec une façade longue de 298 mètres. En surface, c'est la plus grande gare terminus d'Europe!

N'oubliez pas de visiter la gare et vous pourriez aussi profiter de l'ouverture tardive du centre commercial à l'intérieur de la gare (lundi-samedi jusqu'à 22 heures, dimanche de 13 à 18 heures).

 

 
   


 
 
L'Ancienne Bourse du commerce - Alte Handelsbörse

Comme les marchands de Leipzig souhaitaient un lieu de rencontre neutre pour passer leurs contrats lors de foires, la décision fut prise en 1678 de construire un bâtiment adéquat sur la place "Naschmarkt" situé à l'arrière de l'Hôtel de ville. Son inauguration est datée de 1687. Aujourd'hui, le bâtiment est utilisé pour différentes festivités comme des concerts ou des expositions. Devant l'Ancienne Bourse se situe également une sculpture en hommage à Johann Wolfgang von Goethe qui passa sa jeunesse d'étudiant à Leipzig.

 
     
 
Monument de la Bataille des Nations et l'Eglise orthodoxe

C'est en 1913 pour commémorer le centenaire de la Bataille des Nations que fut inauguré le monument de grandes dimensions avec une hauteur de 91 mètres, un des symboles de la ville de Leipzig et un passage obligatoire pour admirer le splendide panorama sur toute la région. Pour y monter; 500 marches vous attendent ou alors, prenez l'ascenseur! Petit rappel, la Bataille des Nations fut la victoire décisive des forces alliées (Autriche, Prusse, Russie et Suède) sur les troupes napoléonienne.

Non loin de là, dans le quartier de Probstheida se trouve aussi la splendide église orthodoxe St. Alexi, une réplique adaptée de l'église moscovite de l'Ascension de (Kolomenskoje). Elle fut aussi construite dans le cadre du centenaire de la Bataille des Nations en hommage aux 22'000 soldats russes tués.

En été l'égise est ouverte de 10 à 17 heures et en hivers (déc. jan. fév.) jusqu'à 16 heures. Fermée entre 13 et 14 heures. Offrande de 1 € p.p.

 
     
 
Eglise de l'Université - Paulinerkirche -Universitätskirche

Cette ancienne église qui sortit presque indemne de la guerre fut malheureusement victime la politique est-allemande de transformation socialiste de la ville de Leipzig. Le 3 mai 1968, l'église fut dynamitée pour réaliser le projet la nouvelle Place Karl-Marx. Cet acte destructeur est resté jusqu'à aujourd'hui une cicatrice ouverte dans le cœur des habitants de Leipzig et c'est ce qui mena à la décision de sa reconstruction dans une version moderne (Paulinum). Elle comprendra dès 2013 une aula pour l'université et une petite chapelle qui portera le nom de l'église d'origine. L'ancienne église-couvent (fondée en 1240) comprenait des éléments d'architecture de toutes époques et fut longtemps associée à l'université de Leipzig fondée en 1409. Avec la Réforme en 1539 le couvent ferma et depuis 1543, l'église luthérienne devint partie intégrante de l'université et fut même consacrée en 1545 par Martin Luther lui-même.

 
   


 
 
Les autres monuments et lieux d'intérêt à Leipzig et en Saxe

A côté de l'église Saint Nicolas se trouve la première école de Leipzig, la "Nikolaischule" datant de 1568. En face de l'Ancien Hôtel de ville vous pourrez vous balader le long de la Barfussgässchen, une rue pittoresque avec de nombreux restaurants et des cafés dont un des plus anciens d'Allemagne (depuis 1734) le "Zum Arabischen Coffe Baum" qui comprend aussi un musée. Un autre célèbre café est la Maison Riquet spécialiste en chocolat chaud (la façade asiatique avec ses têtes d'éléphants à l'entrée est splendide!). En longeant la rue Brühl vous retrouverez des rues aux anciennes façades baroques (d'origine et reconstruction).

Quant aux quartiers périphériques qui ajoutent de nouvelles facettes à Leipzig, nous vous recommandons de visiter celui de Gohlis avec entre autres son château et la Maison de Schiller dans laquelle il écrivit le fameux "Hymne à la joie" que Beethoven mit en musique pour sa IX. Symphonie.

Leipzig est aussi mondialement connu pour sa scène culturelle et de galeries, la meilleure adresse pour apprécier cette ambiance est de vous rendre à la "Baumwollspinnerei" dans le quartier de Plagwitz (voir notre page "Musées et culture").

Pour ceux qui veulent un peu de nature, nous vous conseillons la visite du zoo de Leipzig ou alors, louez un vélo pour atteindre les nouveaux lacs créés dans d'anciennes mines à ciel ouvert. Le grand lac "Cospudener See" est déjà un lieu de détente très apprécié et moyen terme c'est un ensemble de 19 lacs pour une surface totale de 70 km2 qui vont être créé, certains sont déjà pleins et d'autres en voix de remplissage. Pour atteindre les lacs vous traverserez les "Auwald" des forêts d'origines marécageuse à l'état sauvage.

Leipzig est d'une telle richesse que nous pouvons sur cette page que vous donnez quelques points d'orientation et de priorité. La meilleure solution pour découvrir Leipzig (surtout si votre séjour est court) est de faire appel à guide touristique qui vous fera découvrir Leipzig dans le cadre d'une visite guidée personnalisée (plus d'informations sur notre page "Visites guidée").

Associez la visite de Leipzig avec un séjour à Berlin et/ou à Dresde. LatLon-Europe vous présente également ces ville:
LatLon-Berlin - LatLon-Dresde

Vous trouverez d'autres idées de lieux à visiter sur notre page "Musées et Culture".

 
   
 
Histoire de la ville de Leipzig

Leipzig, les origines
A ses débuts, la région faisait partie du Royaume de Thuringe (Jusqu'en 531) avant d'être vaincu par les Francs et de connaitre une période de confrontation entre les Francs et une population mélangée de Slaves de Bohême, de Thuringes et de Sorabes. La région portait au XIIème siècle le nom de "Chutici". Jusqu'au Xème siècle, plusieurs places fortes franques sont fondées dans d'anciens villages sorabes, à l'exemple de Magdebourg, Halles et finalement Leipzig (en 929, la place avait une dimension de 150x90 mètres).

Nous arrivons aux années de fondation; en 1015, un document fait mention de "Urbs Libzi", toutefois c'est 1165 que le droit de ville et le privilège de marché est procuré à la ville par le margrave de Meissen Otto le Riche.

Quelques dates importantes dans l'histoire de Leipzig:
L'université de Leipzig est fondée en 1409 par des réfugiés de Prague, en 1497 Leipzig devient officiellement ville impériale des foires (voir ci-dessous) et en 1539 la Réforme est introduite à Leipzig par Martin Luther et par la même occasion dans toute la Saxe Albertine. Leipzig était (est le reste en partie) la plus importante ville d'Allemagne pour le monde du livre et de l'édition, le premier quotidien du monde est imprimé à Leipzig en 1660. En 1806 les troupes napoléoniennes avec le maréchal Louis-Nicolas Davoust occupe Leipzig et en 1813, la victoire décisive des forces alliées sur Napoléon se fera au porte de la ville lors de la Bataille des Nations (voir le monument sur notre page à ce sujet). Au XIXème siècle Leipzig se modernise, la première ligne de chemins de fer entièrement à la vapeur est ouverte entre Leipzig et Dresde en 1839. Entre 1871 et 1895 la population passe de 107'000 à 400'000 habitants. Durant la guerre, les bombardements anéantir 40% de centre ville et 17% des logements, heureusement la ville a pu renaitre tout particulièrement depuis la réunification allemande faisant disparaitre les traces de la guerre et de la politique de reconstruction de la ville sur les modèles socialistes, à savoir d'horribles bâtiments en préfabriqués qui ont disparus du centre ville.



Leipzig, ville des Foires
En visitant le centre historique de Leipzig, vous aurez l'occasion d'admirer les splendides façades témoignant de 1000 ans de tradition du commerce et des foires. Une histoire associé à la position stratégique de Leipzig au carrefour de la Via Regia (Axe Ouest-Est) et de la Via Imperli (axe Nord-Sud). En 1165, le Margrave de Meissen, Otto le Riche accorde le privilège de marché, quant aux foires proprement dites, c'est en 1497 que l'Empereur Maximilien 1 er éleva Leipzig au rang de Foire de l'Empire avec tous les avantages qui lui sont lié. Le Droit d'étapes vint s'ajouter faisant de Leipzig, la plaque tournante du commerce pour le centre-nord de l'Allemagne géographique actuelle. Comme certaines villes créèrent illégalement des foires, en plus d'une amende en or, un document papal datant de 1515 ajouta une sanction ecclésiastique, c'est ainsi que pour des siècles, Leipzig resta une des plus importantes villes de foires d'Europe.

A partir de 1895, Leipzig transforma pour la première fois au monde ses foires de marchandises en foires d'échantillons. Cela veut dire que les marchandises n'étaient plus vendues plus sur place dans les quantités souhaitées mais étaient seulement présentées comme échantillons (les contrats étaient signés sur place et la marchandise livrée… comme jusqu'à nos jours). Ce changement radical entraina une métamorphose profonde du centre ville de Leipzig (centre des foires) avec la construction par les différents marchands et producteurs, de splendides bâtiments qui devaient inviter les acheteurs à entrer dans leur foire pour y découvrir et acheter les produits présentés. Depuis 1917, le logo des foires est un double "M" pour MusterMesse (Foire d'échantillons).

Après la guerre, sous la RDA, les foires (printemps et automne) gardèrent une certaine importance mais avec un rayonnement limité en RDA (90% des visiteurs venaient de la RDA, 7% des pays occidentaux). Depuis la réunification allemande, l'image des foires et son fonctionnement a profondément changé avec la construction en périphérie de la ville des nouvelles foires organisées aujourd'hui par thème et non plus par saison. Les foires les plus connues sont celles des livres, de l'automobile et le Games Convention. Ce changement conceptuel a aussi entrainé la transformation des anciennes foires du centre ville en grands magasins. Vous l'apprécierez en visitant Leipzig qui est devenu un paradis du shoping (même les Berlinois y viennent!).



Leipzig, ville de la musique classique

Leipzig est étroitement associé à la musique classique, de nombreux compositeurs y ont vécus à l'exemple de Johann Sebastian Bach (Maître de chapelle à l'église Saint Thomas et pour le chœur de garçons "Thomanerchor"), Felix Mendelssohn-Bartholdy (vous pouvez visiter sa maison), Richarf Wagner ou Clara Schumann.
Le Thomanerchor (un chœur de garçons mondialement connu) fut fondé en 1212, aujourd'hui vous pourrez les entendre lors des Motettes le vendredi à 18 heures et le samedi à 15 heures.
L'orchestre du Gewandhaus a aussi une longue tradition; il fut fondé en 1743 avec un déploiement important à partir de 1781 avec les "Grands concerts" et une nouvelle salle de concerts pour 500 personnes. Felix Mendelssohn-Bartholdy devint chef d'Orchestre dès 1835 (à l'âge de 26 ans) mais aussi Tschaikowsky, Mahler ou Grieg furent également chef d'orchestre (invité) au Gewandhaus. Le grand chef d'orchestre à l'époque de la RDA fut Kurt Masur mondialement connu pour ses talents musicaux mais aussi pour son association avec la révolution pacifique (Il appela la population à manifester pacifiquement et empêcha une intervention militaire). Aujourd'hui c'est Riccardo Chailly qui dirige le Gewandhaus et l'opéra.

La révolution pacifique "Wir sind das Volk"
La chute du Mur et la réunification allemande n'aurait pu avoir lieu sans le courage de la population de Leipzig, c'est en effet à Leipzig que tout débuta. Déjà à partir de 1981, des personnes se réunirent tous les lundis à l'église Saint-Nicolas pour les "Prières pour la paix", c'est de cette action que naquit les manifestations dont la première eu lieu le 15 janvier 1989 (500 personnes et 53 arrestations) suivit d'autres manifestions et initiatives. Le 25 septembre 5'000 personnes défilèrent puis 5 jours plus tard 8000. Le point culminant des protestations et le jour qui décida du futur de la RDA fut le 9 octobre 1989; le 2 octobre 20'000 manifestèrent et avec l'intervention brutale de la police, le 9 octobre c'est cette fois 70'000 personnes de toute la RDA qui se rendirent sur les rues, le moment était décisif soit la police intervenait (scénario de la Place Tienanmen – 8'000 policiers étaient en place!) ou laissait faire avec ses répercutions politiques (comment est-ce que la RDA d'Erich Honecker pouvait survivre à cela?). "Wir sind das Volk – Nous sommes le peuple". Le célèbre appel des "Six de Leipzig – dont Kurt Masur, Bernd-Lutz Lang et Peter Zimmermann" pour une manifestation pacifique et le retrait de la police fit de ce jour, un tournant dans l'histoire de la RDA, un mois plus tard, le 9 novembre 1989, le Mur de Berlin tomba et le 3 octobre, l'Allemagne est réunifiée!


Nous espérons que ce résumé de l’histoire de Leipzig vous aura permis de mieux comprendre cette ville. Toutefois, nous vous conseillons vivement une des visites guidées que vous trouvez présentée sur cette page (cliquez ici), une manière plus simple et sympathique pour découvrir une ville.

Haut de page

 
 


Vous avez des remarques sur ces présentations ou vous souhaitez qu'un nouveau monument soit présenté, alors écrivez-nous, éventuellement avec votre propre texte
que nous mettrons volontiers en ligne.

 
 
Suite: Les musées de Leipzig, agenda culturel et adresses utiles

LatLon-Europe vous présente pour chaque ville un éventail des musées les plus remarquables, ainsi que l'agenda des principaux évènements culturelles ainsi que les adresses des lieux dédiés à la Culture. Laissez-vous surprendre par la qualité des offres culturelles de Leipzig.

Par exemple: Le Musée des Beaux Arts de Leipzig

Cliquez pour "Musées & Culture"  - Page suivante >>>

 
 

 

 
 

Cliquez ici pour ouvrir le document PDF avec le contenu de cette page
Vous nécessitez le lecteur Adobe® Acrobat Reader pour lire et imprimer nos documentss aux extensions ".pdf".      

             Téléchargez gratuitement Adobe® Acrobat Reader sur ce lien >>>

 
     


Unser Angebot für Werbepartner




Visite guidée à Leipzig au départ de Berlin


LatLon-Dresde

LatLon-Berlin

LatLon-Potsdam

LatLon-Hambourg

LatLon-Cologne

LatLon-Munich

LatLon-Rothenburg ob der Tauber

LatLon-Genève

LatLon-Neuchâtel

LatLon-Lausanne





© LatLon-Europe - Leipzig - Le 6 février 2017      Qui sommes-nous ? | Votre établissement ici | Contact | Impressum